•  

     

    C'est incontestable,

    c'est en fin de printemps que ce massif créé, il y a cinq, offre ces plus belles couleurs.

     

    Les rosiers ont pris le pouvoir !!!

    depuis la plantation, n'a pas survécu : un fagus nana et un weigelia ; les plus forts ont gagné.

     

     

    FIN MAI 2019 

     

     

    cinq ans plus tard ...

    cinq ans plus tard ...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une photo qui est toujours sur mon fond d'écran au bureau ...

    La générosité des rosiers d'Emile Foucart me fait craquer  !!!

    et les couleurs sont apaisantes ...

     

    Au 10 juin 2019

     

     rosier au premier plan : Princesse violette, sur la barrière : Balerinetta et Philadelphus.

    cinq ans plus tard ...

     

    les Véronicas, les Oeillets, les Géraniums vivaces "patricia" et les Balottas accompagnent les rosiers

     

    cinq ans plus tard ...

     

    16 juin 2019

    toujours sous le soleil, la floraison continue, tout aussi exceptionnelle.

     

     

    cinq ans plus tard ...

     

     

     

    Ici nous sommes en Août 2019,

    Il fait chaud !!! mais ce massif résiste assez bien aux fortes chaleurs et au manque d'eau ...

     

    cet acer, tout particulièrement.

    c'est SHANA, une excellente variété

     

     

    cinq ans plus tard ...

     

    Un rosier se démarque : PRINCESSE VIOLETTE !!!

     

    cinq ans plus tard ...

     

     Voilà un massif qui ne me déçoit pas !!!

    Je ferai sans doute d'autres articles pour décrire l'ensemble des arbustes plantés ici et qui se portent bien.

     Si vous n'avez pas vu sa construction, cliquer ici

     

     

    Bisous et bon dimanche près de la cheminée ...

     


    14 commentaires
  • Pour notre deuxième randonnée dans les pyrenées,

    nous sommes tout près de la frontière Espagnole

     Côté français, la Vallée d'Ossau,

    Côté espagnole, la Vallée de la Tena

     Notre ascension démarre au Col du Pourtalet à 1794 m d'altitude.

     

    Mais avant d'arriver au Col, il a fallu suivre un troupeau de bovins jusqu'à ce qu'ils daignent prendre un autre chemin ... et rejoindre l'estive.

     

    Le lac d'anayet

     

    Le lac d'Anayet se mérite ... il se trouve à 2230 m.

    nous sommes montées ... montées ... sous un soleil éclatant !!!

     

     

    Le lac d'anayet

     

    Sur la mosaïque en haut à gauche, notre point de départ

    Sur la photo en haut à droite et en bas à gauche, je pense que c'est Sallent de Gallego en Espagne

     Sur la photo en bas à droite, une vue d'une partie de la montée. Nous sommes montées en zig zag pour ménager nos forces !!!

     

    Le lac d'anayet

     

    Un décor somptueux !!!

    Notre petit groupe a pris un petit sentier connu par notre guide.

    première halte, un petit lac.

     

    Le lac d'anayet

     Evidemment, pas un arbre pour nous faire un peu d'ombre !!!

     

    On pourrait croire qu'il n'y ai aucune vie, ici ...

     

    oh combien c'est faux !!!

    libellules, et petites grenouilles étaient omniprésentes,

    un point d'eau, c'est si précieux ...

     

    Le lac d'anayet

    Le lac d'anayet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Impossible de prendre les petites grenouilles en photo.

    Elles étaient si petites et bien trop vives pour moi ...

     

     

     

     

     

     

    En bas, dans les airs ...

     

    Un vautour

     

    Le lac d'anayet

     

    De notre chemin, on pouvait voir le GR11 Espagnol.

    Pour info, il part du Cap de Creus - arrive à Cap Higuer, 840 km

    Le GR10 France, départ de Banyuls sur Mer - arrivée à Handaye, 880 km.

      Deux circuits parallèles de randonnée reliant  la méditerranée à l'atlantique.

    Côté Espagnol,  vous traverserez les Pyrénées par des sommes plus élevés (une douzaine de cols au dessus de 2.500 mètres)  que du côté français.

    En prenant le GR10, le randonneur a plus de facilité de trouver chaque soir un toit pour la nuit, et il passe souvent dans des villages ce qui facilite les ravitaillements.

     

     

    Le lac d'anayet

     

     

    Grandiose ...

    on se sent bien petit devant un tel spectacle !!!

     

     

    Le lac d'anayet

     

    La flore très présente,

    si j'avais pu, j'aurai prise plus de photos ...

     

    Le lac d'anayet

     

    après deux/trois heures de marche,

    nous sommes arrivées à notre destination.

     

     

     

    La vue du lac d'ANAYET, nous a fait oublié toute l'énergie dépensée ...

     

    Le lac d'anayet

     Nous avons déjeuner, ici.

     

    En point de mire : ce lac de montagne.

     

    Nous ne sommes pas seuls, beaucoup d'Espagnols viennent le week end faire cette "petite ballade", la promenade du weekend ...

     

     

    Le lac d'anayet

     

     C'est le point de ranimant des animaux, également.

    Les chevaux et les bovins sont nombreux.

     

     

    Le lac d'anayet

    Le lac d'anayet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous sommes restées environ 1 heure avant de repartir et  de commencer la descente par le même chemin.

     

     

     

    Encore quelques photos pour immortaliser cette randonnée.

     

    Le lac d'anayet

     

     

    Si vous regardez bien, 

    vous verrez des Izards ou autres  (trois)

     

    Le lac d'anayet

     

    encore des petites plantes ...

    donc celle de droite la Glycyrrhiza Glabra, avec ses racines, on fait le bâton de réglisse.

    J'y ai goûté, et j'ai bien retrouvé ce goût si particulier.

    A gauche, ça ressemble à une digitale.

     

    Le lac d'anayet

    Le lac d'anayet

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     En août toute la neige s'est retiré,

    laissant les roches avec des coloris différents suivant leur composition.

    Granitique, calcaire, volcanique ...

     

     Ici les pics de l'enfer, ils culminent  à plus de 3000 mètres.

    des randonnées permettent de les gravir et on peut découvrir d'autres lacs ...

     

    Le lac d'anayet

     

     Il faudrait sacrément que je m'entraîne pour faire une telle virée ...

     

    Le lac d'anayet

     

     

    Retour vers des sommes beaucoup moins hauts !!!

     

     

     

    Le lac d'anayet

     

    Cette "vache" est trop mignonne ... mais mieux vaux ne pas l'approcher ...

    C'est beau la liberté ... en tout cas pour un temps ...

     

    Bisous et bonne soirée

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  • Jeté par un habillant d'un hameau voisin,

    Francis l'a vite récupérée et a pensé tout de suite au jardin !!!

     

     

     Elle a été fixé en 2018,

    j'ai rapidement planté à ses deux extrémités deux grimpants,

    sur sa droite c'est guirlande d'Amour,

    sur la gauche, une bouture que Gilles m'a donné, rosier liane Paul Himalayan musk.

     

    Voilà le résultat en seulement 1 an,

    c'est assez spectaculaire !!!

     

     

    Juin 2018

    Une vielle échelle ...

     

     

    Mars 2019

    Une vielle échelle ...

     

    Avril 2019

    Une vielle échelle ...

     

    Mai 2019

     

    Une vielle échelle ...

     

     

    fin mai 2019

     

    Une vielle échelle ...

     

    en juin 2019

     

    Une vielle échelle ...

     

     

    Une vielle échelle ...

     

    En septembre 2019,

    la floraison est terminée ... une clématite d'automne serait un bon moyen de continuer d'animer cette échelle providentielle !!!

     

    Une vielle échelle ...

     

    Octobre 2019

    Une vielle échelle ...

     

    Comment sera la floraison 2020 ?

    rendez-vous l'année prochaine.

    Bisous et bon WE

     

     


    20 commentaires
  • Petite vivace que tout le monde connait.

    Pour fleurir nos printemps, sa floraison arrive juste au moment où les perce-neige finissent.

     

    Les pulmonaire

     

    Une petite mosaïque de quelques variétés du jardin.

    J'ai eu un grand engouement, il y a quelques années pour cette petite vivace facile.

    Je les ai toutes acheter au "jardin du beau pays". Ils ont une sacré collection ...

     

     

    Les pulmonaire

     

     

     

    Les pulmonaire

     

    Avec les années, les pulmonaires forment de beaux tapis et se ressèment très facilement.

     

     

    Les pulmonaire

     

    Les butineurs en font un festin !!!

    après l'hiver, ils sont affamés et trouvent là de quoi reprendre des forces. 

     

    Les pulmonaire

     

     

    Les pulmonaire

     

     

    Les pulmonaires

     

    Pas de soin particulier,

    elles n'aiment pas trop la sécheresse, c'est peut-être la seule chose qu'elles craignent. 

     

    Les pulmonaire

     

    Pendant l'hiver, le feuillage reste.

    Un bon moyen de protéger votre terre de la froidure de l'hiver.

     

    Bonne soirée

    Bisous

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Le lac d'Artouste est un lac naturel situé à 1989 m d'altitude, un barrage hydraulique a été construit dans les années 1930.

     

    Pour bâtir cet ouvrage et acheminer les ouvriers au chantier, un chemin de fer partant du pic de la Sagette a été construit.

    Ce joyeux petit train sert maintenant d'attraction touristique et permet de découvrir un site merveilleux.

     

     

    Nous avons pris ce petit train, pour ensuite partir à l'aventure à pied ... avec un guide !!! c'est plus sûre

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    Au départ du lac de Fabrège, à 1280 m d'altitude, nous avons pris une télécabine qui nous a déposé au pied du petit train.

     

    Artouste et sa randonnée

     

     

    Du train, nous découvrons, vu d'en haut la vallée de Soussouéou.

    Les premières marmottes, tant attendues par Françoise, sont aperçues.

     

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    La montée dure environ 50 minutes, il faisait frais, mais que c'était beau !!!

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

     Au terminus, nous sommes accueillies par de sympathiques petites chèvres.

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    Le barrage est juste là, mais nous ne monterons pas.

     

    Artouste et sa randonnée

     

     

     

     et l'on peut apercevoir les moutons dans les estives (et non pas alpage, dans les Alpes)

     

    Artouste et sa randonnée

     

     Nos pieds ne sont pas habitués ...

    notre pauvre Cécile a dû rebrousser chemin, ne se sentant pas sure.

     

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    nous découvrons la flore sauvage,

    au milieu des bruyères et des colchiques ...

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    Nous suivons le gave ... et notre guide par un chemin à peine balisé.

     

    Je suis souvent en retrait, préférant admirée le paysage que de papoter ...

    faisant attention de ne pas écraser une petite fleur ...

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    A l'affût de voir d'autres marmottes !!!

     

    Artouste et sa randonnée

     

     Nous sommes partis pour la journée entière,

    il ne faut pas trop longtemps s'arrêter, la fin de la promenade est encore loin ...

     

    Artouste et sa randonnée

     

     

    Après les vastes étendues empierrées et tourbeuses,

    Nous entrons dans une partie plus boisée.

    Nous décidons de prendre notre déjeuner à couvert des pins et pas très loin des chevaux.

     

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

    Ici,

    le Lac de l'Ours

     

    Artouste et sa randonnée

     

    Bien à l'écart du sentier que nous suivons depuis le début,

    Ce Lac, est dit-on un point d'eau pour l'Ours ... point vu ... 

     

    Un lieu paisible et envouetant !!! 

     

     

    Artouste et sa randonnée

     

     Nous apprenons un tas de choses, mais voilà, je ne me souviens plus de quoi on pouvait parler à cet instant ...

     

     

    Par contre, je me souviens très bien de notre quête de petits fruits comme les myrtilles et les framboises sauvages !!!

     

    Artouste et sa randonnée

     

    Les rencontres,

    Un joli papillon et une belle fourmilière.

     

    Artouste et sa randonnée

    Artouste et sa randonnée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Notre promenade suit toujours le cours d'eau du départ,

    le joli bruit de l'eau est si agréable, il nous fait oublier la fatigue qui commence à se faire sentir ...

     

     

    Artouste et sa randonnée

    Artouste et sa randonnée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je terminerai mon article par la rencontre de cette jolie plante, la Carline à tige courte.

    Sa curiosité, c'est qu'elle se ferme dès qu'une goutte d'eau touche son coeur.

     

    Artouste et sa randonnée

    Artouste et sa randonnée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une première randonnée fantastique, pas trop dure ...

    Une deuxième choisie par Françoise nous attend, très différente de celle-ci.

     

    Bisous et bonne semaine 

     

     

     


    8 commentaires